Bilan des embauches et des congédiements — février 2022 : Le taux d’emploi recule

Le taux d’emploi est en baisse au Canada, selon les données de la plus récente Enquête sur la population active de Statistique Canada. 

Tandis qu’il avait augmenté ces derniers mois, le taux d’emploi recule finalement en janvier 2022. Ce sont 200 000 emplois qui ont été perdus, dont 117 000 à temps partiel. Pour la première fois depuis le mois d’avril 2021, le taux de chômage a ainsi augmenté. Il a atteint 6,5 % en janvier, portant à 1,34 million le nombre total de personnes qui sont au chômage au Canada.

Le secteur des services d’hébergement et de restauration a été le plus durement touché par la cinquième vague de la pandémie de COVID-19 et la propagation du variant Omicron. De nombreuses entreprises ont dû se soumettre à des mesures sanitaires plus strictes lors de l’Enquête sur la population active, qui a eu lieu du 9 au 15 janvier. Les restaurants, les bars, les salles de concert et les gyms ont dû limiter leur capacité d’accueil.

Selon Statistique Canada, les hausses d’emploi enregistrées ces derniers mois dans les secteurs de l’information, la culture et les loisirs sont donc effacées. Le nombre d’emplois y a reculé de 48 000 en janvier, principalement en Ontario où les théâtres, les cinémas ainsi que les installations sportives et récréatives étaient fermés en janvier. 

Le Québec et l’Ontario les plus touchés

L’Ontario et le Québec ont connu les plus forts reculs d’emploi, mais Terre-Neuve-et-Labrador, le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard ont également été touchés. 

Les jeunes et les femmes âgées de 25 à 54 ans, qui sont plus nombreux à travailler dans les secteurs de l’hébergement et de la restauration, ont subi les répercussions les plus importantes.

Par ailleurs, le nombre de personnes qui occupaient un emploi, mais qui ont travaillé moins de la moitié de leurs heures habituelles a augmenté de 620 000, soit plus de 66 %. Il s’agit de la plus forte hausse depuis mars 2020. 

Ces pertes d’emploi ayant eu lieu en janvier concernent seulement le secteur privé. Le nombre d’employés et d’employées du secteur public s’est quant à lui maintenu au-dessus du niveau observé avant la pandémie. 

Record d’absences

Les absences en raison d’une maladie ou d’une incapacité ont atteint un sommet sans précédent en janvier. Statistique Canada note que 10 % des effectifs, soit un employé ou une employée sur 10, étaient absents de leur emploi pour ces motifs, au fur et à mesure que la variant Omicron se propageait dans la population.

C’est bien plus que la moyenne observée à la même date en 2017, 2018 et 2019, avec un taux d’absentéisme de 7,3 %.

Avant janvier 2022, le plus haut niveau d’absences en raison d’une maladie ou d’une incapacité avait été enregistré en mars 2020.

Par Pascaline David – 37e Avenue

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#