Les industries qui carburent aux gestionnaires de projet

Une présentation de différentes industries où la demande pour des experts de la gestion de projet est forte.

 Technologies de l’information

Si l’on se fit au sondage annuel sur les salaires en gestion de projet mené par le Project Management Institute (PMI), près de 50 % des projets au Canada sont des projets liés aux TI. Il est donc normal que l’industrie soit gourmande de gestionnaires de projet ! Elle impose aussi son échelle salariale aux autres secteurs.

Le 15 % de gestionnaires de projet interrogés travaillant spécifiquement dans ce secteur gagnait un salaire annuel médian de 98 000 $, soit exactement le salaire médian des gestionnaires de projet au Canada, tous secteurs confondus.

Le gouvernement

Il ne s’agit pas ici d’une industrie à proprement parler, mais plutôt d’un employeur de choix. Les différents paliers de gouvernement doivent prendre le virage technologique, tout en assurant la confidentialité du public.

Pour y arriver, ils ont besoin d’une armée de gestionnaires de projets « agile » et « DevOps » aguerris. C’est pourquoi 12 % des gestionnaires de projet canadiens interrogés par PMI travaillaient pour le gouvernement, avec un salaire médian légèrement moins élevé que la moyenne (97 000 $ par année). S’ajoutent à cela les avantages sociaux et le plan de retraite doré.

La construction

Le secteur de la construction est un domaine où les gestionnaires de projet sont présents depuis toujours. On compte sur eux pour lutter contre les dépassements de coûts et les retards répétés des grands projets immobiliers et d’infrastructure.

Le salaire annuel médian des gestionnaires de projet œuvrant dans le domaine de la construction est de 95 000 $.

Ingénierie

Les ingénieurs qui se tournent vers la gestion de projet sont visiblement recherchés. Il y a 8 % des gestionnaires de projet du sondage de PMI qui sont rattachés au domaine de l’ingénierie, et leur salaire médian est de loin au-dessus de la moyenne : 103 000 $ par année.

Finance

La « FinTech » a le vent dans les voiles au Canada. Pour preuve, les start-ups proposant des produits et services financiers sont passés de 40 en 2015 à plus de 250 en 2017, soutient Dinaro Ly, directeur chez MaRS.

Sauf qu’il faut des gestionnaires de projet pour encadrer le développement de toutes ces nouvelles applications financières ! En fait, 9 % des répondants au sondage de PMI travaillaient dans ce secteur, pour un salaire médian annuel de 96 750 $.

(Source : Earning Power : Project Management Salary Survey)

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#