Les perspectives pour le marché de l’emploi technique, vues par un recruteur

Il y a une différence selon les secteurs d’activité. Alors que le marché de l’emploi pour le bâtiment est excellent (les constructions de commerces et de condos sont importantes au Québec), celui du génie civil (routes, aqueducs, égouts…) est morne.

Entrevue avec Martin Mercier,  directeur du recrutement chez Technogénie ressources 

Martin Mercier a fondé en 1999 Technogénie Ressources, une agence spécialisée dans le recrutement de ressources humaines techniques. Présente à Montréal et à Québec, l’entreprise emploie 8 recruteurs qui sont chargés de débusquer des ingénieurs et des techniciens pour pourvoir des postes vacants dans les secteurs technologiques, industriels et manufacturiers.

COMMENT SE PORTE LE MARCHÉ DE L’EMPLOI TECHNIQUE?

Il y a une différence selon les secteurs d’activité. Alors que le marché de l’emploi pour le bâtiment est excellent (les constructions de commerces et de condos sont importantes au Québec), celui du génie civil (routes, aqueducs, égouts…) est morne. Commission Charbonneau oblige, tout est gelé. En conséquence, les entrepreneurs ne travaillent plus, et les offres d’emploi sont rares. Quant au marché de l’environnement, il est en bonne santé et sa stabilité est due en partie aux subventions dont bénéficient les entreprises. De même, le secteur de la transformation agroalimentaire connait une certaine stabilité, étant moins soumis aux aléas économiques et politiques. Pour le marché manufacturier, les experts pensent que le pire est passé, et les statistiques sont encourageantes

EXISTE-T-IL UN SECTEUR QUI CONNAÎT UNE TELLE CROISSANCE QU’UNE PÉNURIE DE MAIN-D’ŒUVRE EST POSSIBLE?

Le secteur des technologies de l’information, des télécoms, des logiciels, des applications pour téléphones mobiles connaît le plein emploi. Les postes de développeurs et programmeurs spécialisés sur une technologie particulière sont très recherchés. Les offres d’emploi étant supérieures à la demande, les jeunes n’hésitent pas à changer souvent de poste (envie de partir en vacances, manque d’intérêt pour un projet dans l’entreprise, etc.). Les candidats sont non seulement assurés de retrouver facilement un job, mais aussi de bénéficier d’un salaire alléchant; en cause, la pénurie de candidats.

COMMENT RÉAGISSENT ALORS LES EMPLOYEURS FACE À LA PÉNURIE DE MAIN-D’ŒUVRE?

Dans un premier temps, l’employeur augmente les salaires pour attirer les candidats. Toutefois, les entreprises n’ayant pas des moyens illimités, elles font preuve d’imagination en offrant, outre des avantages financiers (carte de transport, complémentaire santé), des incitatifs tels que la possibilité de travailler de chez soi, d’être en weekend dès le vendredi midi… La rareté de candidats commençant à se faire sentir sur certains postes, d’importantes sociétés telles qu’Ubisoft, peuvent se permettre de recruter en France ou en Belgique des candidats prêts à fuir la monotonie économique qui règne en Europe. 

COMMENT VOUS DÉMARQUEZ-VOUS DE VOS CONCURRENTS?

Notre entreprise est spécialisée en technologie dans le recrutement permanent, temps plein. Nous travaillons sur des postes stratégiques, destinés non pas à des juniors, mais à des professionnels ayant à leur actif une expérience professionnelle de cinq ans minimum. Nous faisons donc de la qualité, et non de la quantité. Une fois le mandat confié, le recruteur se concentre sur la recherche du candidat idéal, pouvant y passer 80 heures, voire plus. Ceci est donc possible, car nos recruteurs ne traitent simultanément que 4 ou 5 mandats.

COMMENT EXPLIQUEZ-VOUS LE SUCCÈS DE L’APPROCHE DIRECTE?

Les entreprises commencent par elles-mêmes à chercher le candidat idéal en recourant aux divers outils classiques de recrutement (annonces auprès des ordres professionnels ou sur les sites emploi, primes aux salariés pour cooptation, réseaux sociaux…). Ces efforts étant vains, elles se retournent vers nous; elles ne s’attendent pas alors à ce que l’on utilise ces mêmes méthodes, mais plutôt que l’on s’emploie à combler le poste grâce à l’approche directe et à nos divers réseaux.

POUR VOUS, QU’EST-CE QU’UN BON CANDIDAT?

Un bon candidat est une personne motivée, stable dans son emploi, qui démontre un fort intérêt pour le poste et pour l’entreprise. Il est essentiel que le candidat possède une forte expertise technique et une personnalité qui s’accorde avec la culture de l’entreprise.

 

Interview réalisée par Amélie Van de Wynckele, le 19/11/2014 

Réseau d'emplois Jobs.ca

#