Tourisme : des technologies pour une meilleure expérience personnelle?

Contraint par l’intensification de la concurrence internationale ou forcé par des touristes toujours plus connectés, le monde du tourisme doit désormais intégrer les nouvelles technologies dans les différentes sphères qui participent au succès d’un voyage.  

 

 

Portrait du tourisme mondial
Quelle que soit la forme de tourisme (vert, solidaire, industriel, participatif, culturel, sportif, rural, de divertissement, de découverte économique…), les arrivées de touristes internationaux devraient progresser annuellement de 3,3 % entre 2010 et 2030 d’après une étude prospective « Le tourisme à l’horizon 2030 » de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) pour atteindre 1,8 milliard d’ici 2030. Alors que les économies développées devraient connaitre, sur cette période, une croissance de 2,2 % par an, les pays émergents seraient les premiers bénéficiaires de l’arrivée massive de touristes internationaux (croissance de 4,4 % par an) au cours de ces 20 ans. À ces projections chiffrées viennent s’ajouter les contraintes technologiques imposées par des touristes davantage natifs numériques pour qui le téléphone intelligent se trouve au cœur des cinq phases de leur voyage : le rêve, la recherche d’informations, la réservation, l’expérience et le partage.

 

Du rêve au partage, et la boucle est bouclée
Le Web, en supplantant le bouche à oreille, est devenu la première source d’inspiration d’un futur touriste. Une fois alléché par une destination grâce aux vidéos, aux blogues, aux commentaires des uns et des autres, le touriste approfondira sa recherche grâce aux sites des prestataires touristiques (e-tourisme) et aux applications mobiles (m-tourisme) développées pour une clientèle touristique en quête de toujours plus d’authenticité et d’expérience de voyage. Une petite hésitation dans la destination? Coiffez-vous alors d’un casque de réalité virtuelle pour découvrir un bateau de croisière, la chambre d’un palace ou encore les merveilles d’une excursion. Une fois votre choix opéré, réservez avec Alexa, votre assistant vocal qui pourrait même vous soumettre des propositions, en fonction de votre historique de voyages. De retour de voyage, vous deviendrez une vraie source d’inspiration pour vos amis en publiant photos et vidéos sur les réseaux sociaux ou sur des applications telles que Wipolo (Facebook).

 

Se dépayser tout en restant connecté
Quant aux vacances en elles-mêmes, elles ne peuvent plus être envisagées sans être connecté. Vous vous retrouvez à l’autre bout du monde, mais où exactement? Vous sortez votre cellulaire, et vous êtes géolocalisé. Quelle chance! De là, vous pouvez réserver un restaurant ou découvrir les attraits touristiques à visiter dans les environs. Sur le plan culturel, la technologie fait des merveilles : le code QR – inventé par un Japonais en 1994 – vous permet d’accéder, 24 heures sur 24, à du contenu lors d’un circuit patrimonial par exemple; la réalité augmentée vous offre une image virtuelle qui se superpose aux éléments virtuels (idéal pour découvrir le même panorama au siècle précédent); la réalité virtuelle vous plonge dans un autre univers et vous pouvez ainsi découvrir le monde marin et ses anecdotes lorsque vous prenez le tunnel reliant la France à l’Angleterre, par exemple. Ces différents apports technologiques sont non seulement bénéfiques pour le touriste, mais aussi pour l’autochtone qui pourra faire découvrir sa ville, ses habitants, sa vie au quotidien grâce au tourisme participatif.

 

 

Touristes, autochtones, professionnels du voyage… nous sommes tous sont concernés par la révolution technologique. Si certains la voient comme une contrainte, elle peut aussi être une formidable façon d’apporter un soupçon d’humanité en laissant transparaître notre empathie, notre solidarité et notre diversité… valeurs auxquelles nous devrions tous adhérer lorsque nous parcourons le monde.

 

 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca